Remplacement des fenêtres

Remplacement des fenêtres

De nombreuses raisons poussent ou même obligent à changer les fenêtres. La principale et la plus importante sont qu’elles ne répondent pas aux performances thermiques requises et elles seront alors susceptibles de laisser échapper jusqu’aux quarts de la chaleur générée à l’intérieur. Ou, elles ne protègent plus des bruits extérieurs ou encore, l’aspect extérieur se dégrade et un entretien ne suffit plus, ou elles sont endommagées ou présentent un dysfonctionnement suite à un accident ou une effraction. Enfin, on remplace les fenêtres tout simplement parce qu’on veut changer le look de sa façade. Dans tous les cas, il faut prévoir le budget à engager.

Critères de choix d’une nouvelle fenêtre

Avant d’acheter la nouvelle fenêtre et contacter le professionnel pour la pose, il faut déterminer ses priorités. Celles-ci doivent orienter le choix.

  • L’isolation thermique et acoustique ?

Dans ce cas, il faut bien choisir le matériau et le vitrage. Le bois est un très bon isolant thermique et acoustique, il en est de même du PVC. Actuellement, l’aluminium à rupture de pont thermique arrive presque à concurrencer les deux. Quant au vitrage, le double vitrage standard, à faible émissivité ou renforcé à lame d’argon, sont autant des solutions à opter selon les possibilités. Pour l’isolation phonique, le double à deux verres d’épaisseurs différentes est une solution idéale.

  • La sécurité ?

Pour les fenêtres du rez-de-chaussée, la sécurité est importante. Pour être rassuré, on peut choisir un vitrage antieffraction ou optimiser la sécurité par des volets roulants. L’ouverture entre aussi en jeu dans l’optimisation de la sécurité. À l’exemple des fenêtres du rez-de-chaussée toujours, l’ouverture à soufflet est sécurisante face aux malfaiteurs et pour les animaux domestiques.

  • La praticité et la fonctionnalité ?

Une ouverture à la française est facile d’utilisation, celle oscillo-battante pratique pour une chambre (peut être ouverte la nuit), une ouverture coulissante à panneau glissant l’une derrière l’autre (pratique pour une cuisine), à galandage ou à guillotine permettent un gain de place, une ouverture basculante convient à une zone difficile d’accès (facilite l’entretien). Un vitrage opacifiant préserve l’intimité. Un vitrage autonettoyant rend l’entretien du vitrage quasi nul. Le PVC et l’aluminium sont d’entretien facile et sont préconisés pour un emplacement au bord de la mer.

  • Le design ?

L’esthétique dépend des préférences personnelles, mais elle peut aussi se définir comme l’harmonie obtenue avec l’intégration du produit avec le reste du décor, mais peut être aussi le contraste voulu avec ce dernier. Toutefois, l’aluminium est reconnu pour son design contemporain et le bois pour son élégance naturelle et chaleureuse.

Pose et prix de la nouvelle fenêtre

Une fois le choix déterminé, chercher le professionnel pour la pose, à partir du devis qu’il offre, de ses qualifications, de préférence RGE constitue la dernière démarche à faire.

Et basé sur  le modèle de fenêtre choisi, se renseigner avec l’aide de l’installateur retenu, sur les aides auxquelles on peut prétendre, permet de réduire le coût et d’acquérir une fenêtre conforme aux exigences des normes en vigueur.

À titre indicatif, le coût TTC de remplacement :

  • D’une fenêtre en PVC se situe autour de 465 euros.
  • D’une fenêtre en bois, est aux alentours de 530 euros.
  • D’une fenêtre en aluminium, s’estime aux environs de 680 euros.
  • D’une fenêtre en matériau mixte bois alu est d’environ 1200 euros.
Fermer le menu