Après le matériau de structure, le vitrage constitue l’autre élément incontournable de la fenêtre. En effet, c’est lui qui garantit tout le confort dû à l’isolation au changement de température et au bruit extérieur ainsi que le bien-être découlant de l’apport en lumière naturelle. Cependant, face aux effets néfastes sur l’environnement de l’utilisation importante d’hydrocarbures et de l’impact de leur prix sur le budget des ménages, les réglementations thermiques successives déterminent des normes des plus en plus exigeantes. Pour le vitrage, ces exigences se rapportent principalement au niveau requis pour la performance en isolation thermique. Selon la zone d’implantation et de l’orientation de la fenêtre, des suggestions sur l’isolation acoustique, la sécurité ainsi qu’à la protection solaire sont préconisées. Le contrôle solaire s’applique aux fenêtres en plein soleil et désigne la limitation des entrées de chaleur de soleil pour éviter le phénomène de surchauffe. Dans ce contexte, qu’en est-il du simple vitrage, du double vitrage, ainsi que de leur prix ?

Ce qu’il faut savoir sur le simple vitrage

En termes d’économie d’énergie et de confort thermique, le simple vitrage ne s’adapte plus aux exigences des dernières réglementations thermiques dictées par les préoccupations environnementales. En effet, si la RT 2005 recommande un coefficient d’isolation de vitrage Ug< ou égal à 2, celui-ci devient inférieur ou égal à 1,6 par la RT 2012. Or pour le simple vitrage, Ug= 6. Ce qui aura comme impact négatif :

  • Une déperdition de chaleur non négligeable en hiver.
  • Une surchauffe importante en été, car il laisse passer jusqu’à 80 % de rayonnement.

En revanche, le simple vitrage en verre trempé reste prisé pour l’intérieur, car il est très décoratif et est plus lumineux qu’un double vitrage.

Ce qu’il faut savoir sur le double vitrage

Le double vitrage répond aux normes en vigueur en termes d’isolation. Le double vitrage thermique est composé de deux verres séparés par une lame d’air ou de gaz inerte (type krypton ou argon, incolore et inodore) qui s’avère un très bon isolant. Par ailleurs, la condensation, la buée, la sensation de vitre froide n’existent plus avec un double vitrage. La notation 4-12-4 pour un double vitrage standard signifie que l’épaisseur de chaque vitre composant le vitrage est de 4 mm et une lame d’air d’épaisseur 12 mm sépare les deux verres.

On distingue 3 types courants de double vitrage thermique de performance allant en croissant :

  • Le double vitrage standard 4-12-4.
  • Le double vitrage de faible émissivité 4-16-4.
  • Le double vitrage à faible émissivité, renforcé par lame d’argon (air remplacé par de l’argon).

D’autres vitrages à qualités plus spécifiques sont également disponibles. Il s’agit entre autres :

  • Du vitrage chauffant recommandé pour les zones froides et le vitrage antieffraction.
  • Du double vitrage phonique qui diffère du double vitrage thermique standard par un verre extérieur plus épais 4-10-10.

Quelques prix relatifs aux vitrages

Pour le simple vitrage, le prix est fonction de l’épaisseur. Ainsi 1 m2 de simple vitrage transparent d’épaisseur 4 mm coûte aux alentours de 65 euros et celui d’épaisseur 8 mm autour de 80 euros.

Pour le double vitrage, le prix est fonction du type. Ainsi, le prix au m2 d’un double vitrage :

  • Standard 4-16-4 s’estime à 150 euros.
  • Antieffraction 2-4-8, est autour de 200 euros.
  • Renforcé à lame d’argon 4-16-4 se situe autour de 280 euros.

Devis urgent

1.Type de travaux à effectuer
2. Code postale