La pose d’une fenêtre par soi-même

Comme on le dit, « On n’est jamais mieux servi que par soi-même », la pose des fenêtres peut être réalisée par soi. Il est souvent recommandé de faire appel à l’expertise d’un professionnel en la matière, pourtant, il y a une exception si le particulier se sent capable de les poser lui-même. À ce moment-là, il doit avoir en sa possession, en plus des savoir-faire en bricolage, des outils et matériels nécessaires. En voici des exemples d’astuces qui pourront aider.

Les préparations de la pose de la fenêtre

En premier, il faut identifier le modèle de fenêtre à installer. Puis on doit se doter des outils indispensables, comme : une masse, des clous, un marteau, des fixations comme des chevilles, un peu de mastic, un appareil pour percer, une scie à métaux et à bois, etc. Il ne faut pas non plus oublier les équipements de sécurité nécessaires.

Ensuite, les travaux se feront en suivant plusieurs étapes qui consistent à :

  • Prendre les différentes mesures: cette opération qui apparaît facile est à effectuer avec soin et minutie, car une faute de mesure peut créer un dysfonctionnement et aura un impact négatif sur l’esthétique.
  • Enlever les éléments qui servent de fixation au cadre ainsi que les paumelles. Cette opération doit se faire du bas vers le haut.
  • Ôter tous les calfeutrages autour de la fenêtre.
  • Enlever le cadre et tout ce qui le fixe à l’aide d’un burin ou le plus approprié avec une scie à métaux.
  • Mesurer les feuillures : ces dernières doivent être d’environ 50 mm.
  • Vérifier l’équilibre de tout le dispositif et assurer qu’il soit bien horizontal.

Les étapes de la pose de la fenêtre

Les étapes suivantes concernent la pose de la fenêtre. Il s’agit de :

  • Visser les pattes de scellement sur la partie fixe de la fenêtre. Ensuite, il faut les plier à 90 ° et bien les insérer dans le mur.
  • Mettre sur le côté les trous dédiés aux pattes de scellement, en faire deux de chaque côté à l’aide d’un burin.
  • Appliquer du mastic sur le dormant et sur la partie qui sert d’appui pour la fenêtre.
  • Placer les cales qui sont en bois sur le mastic.
  • Mettre en place la fenêtre en faisant en sorte qu’elle soit parfaitement horizontale.
  • Faire le scellement des pattes.
  • Appliquer des débris d’agglo entre le cadre et le mur.

Les différents types de poses pour une fenêtre

De fait, il existe plusieurs façons d’installer une fenêtre. Si toutes se basent sur un même principe, elles se distinguent par quelques différences. Voici donc un petit guide des diverses techniques possible pour réaliser soi-même la pose d’une fenêtre. Quel que soit votre choix final, vous trouverez le modèle compatible chez des marchands comme tryba.com.

La pose en applique

C’est la technique la plus répandue actuellement et la plus utilisée sur les fenêtres neuves. Par conséquent, on l’appelle souvent la pose en neuf. Dans la pratique, elle consiste à fixer la menuiserie sur la face intérieure du mur, comme une applique.

Pose en tunnel

Poser une fenêtre en tunnel implique son installation dans l’épaisseur même du mur. Autrefois très courante, cette technique ne s’utilise plus que pour les bâtiments en bois ou en mono mur.

La pose en feuillure

Pour réaliser cette technique, il faudra préalablement déposer la précédente fenêtre dans son ensemble. On insèrera ensuite la nouvelle menuiserie dans des encoches appelées feuillures spécialement taillées pour l’occasion dans le mur.

Pour la rénovation

Enfin, il y a la pose d’une fenêtre en rénovation qui peut se faire soi-même très facilement. En effet, il suffit d’enlever les battants de la menuiserie existante et de placer la nouvelle dans le cadre en bois. Cette technique est ainsi parfaite si vous ne voulez pas faire de gros travaux.

Dans tous les cas, il faudra toujours vérifier que la fenêtre fonctionne bien après l’avoir installée soi-même. De plus, n’oubliez pas de retirer le film plastique qui recouvre les modèles en PVC.