Le vitrage désigne la partie en verre d’une fenêtre. Il peut être simple, double ou triple. L’important dans le choix du vitrage c’est qu’il permet avec la menuiserie ainsi qu’une pose de qualité, de réduire principalement la consommation en énergie. Il permet aussi de protéger contre les bruits et les agressions et d’inonder convenablement de lumière, l’intérieur de l’habitation. Si le vitrage est défaillant, autrement dit, ses performances isolatrices ne répondent pas aux normes requises par les dernières réglementations thermiques, il est vivement recommandé de le remplacer. Le changement de vitrage par un autre plus performant permet d’accéder à des aides, subventions et crédit, pouvant réduire le coût de remplacement d’une façon notable.

Le simple vitrage

Le simple vitrage est formé par une seule lame de verre dont l’épaisseur peut aller de 4 à 6 mm pour les modèles courants. Malgré cette épaisseur, sa performance en isolation reste insuffisante pour tenir les impératifs énergétiques qu’on attend d’une construction, selon les réglementations en vigueur. Le coefficient d’isolation (coefficient de transmission thermique) du vitrage Ug est fixé à une valeur <2 par la RT 2005. Cette valeur est < ou égale à 1,6 par la RT 2012, alors que celle du simple vitrage est égale à 6. Ainsi, il permet en hiver une déperdition de chaleur très importante et en été une surchauffe insupportable du logement. Par ailleurs, le simple vitrage entraîne de l’inconfort dû aux parois froides des vitres ainsi que la formation de condensation, cause potentielle de moisissures.

Toutefois, sa performance en isolation phonique ainsi que son apport en luminosité sont avérés excellents.

Le double vitrage

Le double vitrage est constitué de deux verres séparés par une lame d’air. Pour le double vitrage standard, l’épaisseur de chaque verre est de 4 mm et celle de la lame d’air de 12 mm. On symbolise ce double vitrage par 4-12-4, ce qui donne au vitrage une épaisseur totale de 20 mm. Avec une valeur de transmission thermique Ug approximativement égale à 2,8W/m2xK, le double vitrage standard est doublement plus performant que le simple vitrage en termes d’isolation thermique. Le double vitrage 4-16- 4(16 mm d’air et épaisseur totale de 24 mm), appelé double vitrage faiblement émissif, réduit de 35 % les pertes de chaleur par rapport au vitrage standard. Le double vitrage à lame d’argon dit vitrage à isolation renforcée (VIR) réduit de 10 % les pertes de chaleur par rapport au double vitrage faiblement émissif. Ainsi, la performance augmente avec l’épaisseur de la lame d’air et le remplacement de l’air par du gaz inerte.

Il existe d’autres types de double vitrage, comme le vitrage chauffant dont le verre intérieur est recouvert d’oxyde métallique, le vitrage antieffraction constitué de verre feuilleté, etc.

Le double vitrage phonique a les mêmes compositions que le vitrage thermique sauf que l’épaisseur du verre extérieur est plus grande et celle de la lame d’air différente (4-10-10).

Les prix relatifs aux remplacements des vitrages

Le procédé de survitrage appliqué pour optimiser la performance du simple vitrage ne lui permet pas d’atteindre le niveau requis. Il est donc recommandé de remplacer tout simplement le vitrage inefficace. À propos du coût TTC de remplacement, prix du vitrage, coût de main-d’œuvre et frais de déplacement du professionnel :

  • Celui d’un simple vitrage d’épaisseur 4 mm s’estime à 360 euros.
  • Celui d’un double vitrage standard se situe autour de 420 euros.

Devis urgent

1.Type de travaux à effectuer
2. Code postale