Devant les multitudes d’offres de fenêtres, en matériaux de structure, en type de vitrages, en modes d’ouvertures, le choix peut paraître difficile. Cependant, les éléments tels que le budget, la configuration de la maison, l’esthétique souhaitée peuvent aider à orienter le choix d’autant plus que l’important, actuellement c’est d’opter pour les produits permettant le plus d’économie d’énergie. D’un autre côté, devant les produits de plus en plus performants proposés par les fabricants c’est souvent la qualité de pose et des finitions qui fait la différence. Il est donc judicieux de confier l’installation d’une fenêtre à des professionnels même si le prix au départ semble élevé. En effet, les aides diverses accessibles, la TVA à taux réduit à l’achat et l’installation, et surtout les bénéfices acquis sur long terme, compenseront largement la différence. L’éligibilité aux aides est basée sur des niveaux de performances bien déterminés des produits.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) à taux de 30 %

Le taux unique de 30 % concerne les travaux réalisés à compter du 1er septembre 2014, calculé après déduction des autres aides reçues, s’applique également aux personnes non imposables et exige le recours à un professionnel RGE à partir du 1er janvier 2015.

Pour la période de réalisation comprise entre le 1er janvier 2005 au 31 décembre 2015, le crédit est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule, à 16 000 euros pour un couple avec 400 euros de plus pour chaque personne à charge.

Pour les fenêtres (tous matériaux), le crédit d’impôt concerne uniquement l’acquisition des matériaux et les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • Le logement est une résidence principale achevée depuis deux ans au moins.
  • Les fenêtres sont installées par l’entreprise ou le professionnel ayant effectué l’achat avec une facture détaillée à l’appui.
  • Les coefficients d’isolation thermique Uw et les facteurs solaires Sw requis aux fenêtres sont de : Uw< ou égal à 1,3 W/ K. m2 pour Sw > ou égal à 0,3 ; Uw< ou égal à 1,7 W/ K. m2 pour Sw> ou égal à 0, 36.

La TVA à 5,5 %

La TVA à taux réduit à 5,5 % s’applique aussi bien à l’achat des matériaux qu’au coût de la main-d’œuvre pour la pose des fenêtres, sous les conditions suivantes :

  • L’achat et la pose sont effectués par le même professionnel ou la même entreprise.
  • Le logement concerné est achevé depuis au moins deux ans.
  • Le prétendant est propriétaire ou locataire du logement

Les autres aides (ANAH, ADEME)

  • L’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), octroie des aides dans le cadre de travaux d’amélioration énergétique et sous certaines conditions. Les aides de l’ANAH sont plafonnées à 20 000 euros, tiennent compte des ressources du ménage et peuvent aller de 32 à 50 % du coût TTC des travaux.
  • La prime de l’ADEME (Agence de L’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) prenant en charge jusqu’à plus de 80 % TTC des travaux des fenêtres et des études acoustiques s’adresse aux propriétaires occupant des logements implantés près des aéroports.

D’autres aides comme l’Éco PTZ, les subventions des caisses de retraite principales, etc. sont encore disponibles.

Devis urgent

1.Type de travaux à effectuer
2. Code postale